Il était attendu, il est sorti hier : Le livret des parents.

Description sur le site de la CAF :

"Chaque année, plus de 500 000 Français deviennent parents pour la première fois. Construire une famille est toujours une source de joies… et de questions. Quelles sont vos nouvelles responsabilités ? Où trouver écoute et conseils ? Qui peut vous accompagner concrètement dans votre quotidien ? Comment concilier vie familiale et vie professionnelle ?

Pas d’inquiétude : toutes les futures mamans et futurs papas sont passés par là ! Pour vous aider à trouver les réponses les mieux adaptées à votre situation, la Ministre des Familles, de l'Enfance et des Droits des femmes et la caisse nationale des Allocations familiales ont créé le Livret des Parents. A l’intérieur, pas de recettes miracles mais 16 pages pratiques pleines d’idées, de conseils et d’adresses. Vous y trouvez les informations essentielles pour vos démarches et préparer sereinement l’arrivée de votre enfant.

Le Livret est adressé à toutes celles et ceux qui deviennent parents pour la première fois

Pour le recevoir, il suffit que la grossesse ait été déclarée à la Caf dans les quatorze premières semaines soit par votre médecin, soit par vous. Dans tous les cas : aucune autre démarche n’est nécessaire, le Livret des Parents vous sera adressé par la poste à votre domicile."


Les extraits qui nous (me) intéressent :


"Tout-petit, l’enfant est entièrement dépendant de vous et des adultes qui l’entourent. Se nourrir, dormir, être en contact avec vous et ressentir votre affection sont ses premiers besoins.

Les pleurs sont le seul moyen d’expression dont votre bébé dispose pour exprimer les différents états qu’il traverse (la faim, la soif, la fatigue, un besoin de câlins, un inconfort...)."

 

"Et le recours aux punitions corporelles?

Face à ces nouvelles explorations, votre enfant aura besoin que des repères, partagés par les parents, soient posés et lui soient expliqués.

Frapper un enfant (fessées, gifles, tapes, gestes brutaux) n’a aucune vertu éducative. Les punitions corporelles et les phrases qui humilient n’apprennent pas à l’enfant à ne plus recommencer, mais génèrent un stress et peuvent avoir des conséquences sur son développement.

Sans culpabiliser les parents qui, à un moment, n’ont pas imaginé d’autres solutions, il est possible de trouver des appuis dans les lieux de soutien à la parentalité pour une éducation sans violence."


Il y a un rappel sur les droits de l'enfant :

extrait :

"Le droit d’être aimé et respecté

Votre enfant n’est peut-être pas comme vous l’aviez imaginé : il est d’abord lui-même. Son corps n’est pas un objet. Il doit être respecté dans son intégrité, sa pudeur et son intimité.

Votre bébé ne crie pas pour vous énerver, même s’il arrive, et c’est normal, que ses pleurs vous fatiguent. Se fâcher après un bébé qui pleure ne sert à rien et peut l’angoisser. Il a quelque chose à dire, sans avoir encore les mots pour le faire."

 

C’est un tout petit début.

Perso, je trouve qu’un livret entier devrait être consacré à ces thèmes, et distribué largement : parents, futurs parents, assistantes maternelles, instituteurs/trices, personnel de crèches, grands-parents, bref toute personne en contact avec des bébés, des enfants, c'est-à-dire à peu près tout le monde !

 

► le livret est lisible et téléchargeable en cliquant ici.


=> Quelques précisions de l'OVEO sur le contenu de ce livret dans cet article


Vous pouvez lire un autre avis, plus détaillé, sur le blog "S'éveiller et s'épanouir de manière raisonnée"


Pour aller plus loin :

Le livret de Catherine Dumonteil Kremer "Sans fessée, comment faire ?"

Le livre blanc de la parentalité positive


Vous l'avez lu ? Qu'en avez vous pensé ?

bisou mere fille korriganne
illustration : korriganne.com