05 novembre 2012

"Petites comptines" (livres)

Il y a 2 semaines, pour ses 2 ans, ma fille a recu (entre autres) 2 petits livres "Petites comptines" :

 

DSC05965 - Copie

 

Dans chaque petit livre, une douzaine de comptines, chansons pour enfants, avec les paroles, la partition et une illustration sur une double page.

 

DSC05966

 

J'étais un peu dubitative quant à ces livres avec les paroles de chansons, je ne voyais pas trop l'intérêt. Finalement, ma fille me les demande au moins une fois par jour ! Elle prend un des livres et elle me dit "chanson !".

Je la prends sur mes genoux, et c'est parti pour les chansons ! Et elle a déjà ses préférences : une chanson ne lui plait pas trop, ou elle la connait déjà, elle tourne vite la page; elle me montre les illustrations (les bottes que l'araignée se tricote par ex) ...

 

Age (selon moi) : à partir de 18 mois/ 2ans. Bien sur, on peut leur chanter des chansons dès la naissance (et même pendant la grossesse). A partir de 18mois/2 ans, il y a davantage d'interactions entre l'enfant et l'adulte.

 

Références :

"Petites comptines"
Maud Legrand, Samantha Enria
Mon petit album, hachette jeunesse, 1€

"Petites comptines volume 2"
Marion Billet
Mon petit album, hachette jeunesse, 1€


NB : Il semble que cette collection à petit prix soit une édition spéciale pour Auchan, et qu'elle soit épuisée.

Mais n'importe quel recueil illustré de comptines, chansons fait l'affaire !


 

Posté par blondevero à 10:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


04 novembre 2012

Nouvelle catégorie

Parce qu'on a des enfants d'autres âges, parce qu'on a pas d'enfants, ou qu'on est devenu grand-parent et un peu déconnecté de tout ca depuis de nombreuses années ... on ne sait pas trop quoi offrir pour une naissance, pour un anniversaire d'enfant, Noel, ou même juste comme ca ...

Je vous propose ici de parler de ce qui a plu et marché chez moi, ou de ce que j'ai vu ici et là, et qui me plait bien.

 

Si vous avez des coups de coeur à partager, n'hésitez pas à me contacter !

 

Posté par blondevero à 09:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

29 octobre 2012

Concours la mésange bleue

Véro vire au vert featuring la mésange bleue, vous propose un concours qui sent bon !!

C’est en mai 2012, sur un marché historique en Alsace, entre un stand de pièces d’armures et un stand de vente de tissu au mètre, que j’ai fait la connaissance de Lydie et Loic et de leurs savons.

 

DSCN6187

 

J’en ai senti quelques uns, et je peux vous garantir qu’ils sentent divinement bons ! Tellement bon qu’on en mangerait !


Ca vous fait pas envie ca ??

DSCN5883 - Copie

 

Aussi nous avons décidé de vous en faire profiter et de vous offrir une chance d’en gagner un.


Conditions de participation :

- Aller sur le site de la savonnerie « la mésange bleue » et me dire en commentaire quel est le savon de la gamme parfumée que vous aimeriez recevoir si vous gagnez.

- Une seule participation par personne. Je me réserve le droit d’exclure du concours les tricheurs, et toute personne tenant des propos insultants, diffamatoires, discriminants etc.

- Concours limité à la France métropolitaine et la Corse


Attention de laisser une adresse email valide !

 

Vous pouvez aussi :

- Liker la page FB du blog (ca me ferait plaisir)

- Liker la page FB de « la mésange bleue » (ca leur fera plaisir)

- Partager le concours sur FB

 

Début du concours : dès la mise en ligne de ce message

Fin du concours : Vendredi 9 novembre 2012 23h59


Tirage au sort et annonce du gagnant : le lendemain

 

Bonne chance !

 

DSCN5884


  

Posté par blondevero à 17:54 - - Commentaires [52] - Permalien [#]
Tags : ,

27 octobre 2012

teaser

 

 

surprise

 

 

 Bientôt sur le blog ...

 

 

Posté par blondevero à 10:10 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

26 octobre 2012

26 octobre : journée mondiale des pâtes

Celle là, je ne POUVAIS pas ne pas en parler !!

Elle est célébrée depuis1995.

La légende raconte que Marco Pole les apporte de Chine en 1295. Pourtant, on en trouve des traces bien plus tôt en Mésopotamie. (wikipedia)

Maintenant, on s'en met plein les mirettes :

 

pasta 2mixed-pasta

 

 

italie patespasta 0

 

pates 4pasta 4

 

7 pasta58 pâtes 1

 

Et pour finir, le magasin dans lequel je serais comme une gosse dans un magasin de bonbons, et ça ferait mal au porte-monnaie et j'aurais du stock pour ... 1 mois ? ^^

 

9 Pasta_Venice shop

 

Posté par blondevero à 16:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


22 octobre 2012

10 bonnes raisons d'adhérer à une AMAP

AMAP = Association pour le Maintien d’une Agriculture Paysanne.

panier-legumes-bio

C'est un partenariat de proximité entre un groupe de consommateurs et une exploitation locale (généralement une ferme), débouchant sur un partage de récolte régulier (le plus souvent hebdomadaire) composée des produits de la ferme. L'AMAP est un contrat solidaire, basé sur un engagement financier des consommateurs, qui paient à l’avance la totalité de leur consommation sur une période définie (la "saison"). Ce système fonctionne donc sur le principe de la confiance et de la responsabilité du consommateur ; il représente une forme de circuit court de distribution. (wikipédia)

 

- C’est de la vente directe

Le producteur produit et s’adresse directement au consommateur. Pas d’intermédiaire, pas de marge distributeur, pas de responsable des achats qui étrangles les cultivateurs, pas d’oligopole de la grande distribution… La vraie économie, quoi.

 

- C’est économiquement efficace

Par l’absence d’intermédiaire, mais aussi parce que le consommateur n’achète pas des carottes, des haricots ou des patates… mais des « légumes ». Du coup, les commandes varient selon les saisons et les aléas météo. Partage des risques entre consommateurs et producteurs, les économistes « likent ». Enfin, ceux qui sont sur Facebook en tout cas.

 

Les-legumes-retrouves_Atelier-Nouvelles-Images

- C’est l’occasion de découvrir de nouvelles saveurs

Un « panier » bien fichu comprend toujours un petit légume improbable ou oublié, vitelotte ou topinambour, et une petite recette pour l’accommoder au mieux. Vous achetez toutes les semaines des patates et des carottes? Votre vie va changer dans une AMAP.

 

- Ça encourage l’agriculture locale

Le lait qu’il y a dans votre yoghourt a parcouru quelque chose comme 8000 km entre le pis de la vache et votre nappe cirée. C’est n’importe quoi. Alors qu’à moins de 50 bornes de chez vous, il y a en ce moment même une vache qui se fait traire. Il en va de même pour les produits du marché, les voyages forment la jeunesse, mais déforment les légumes.

 

- C’est une initiative militante qui ne coûte rien

D’un côté vous œuvrez pour le maintien de l’agriculture près de chez vous, vous donnez un pouvoir d’achat à des producteurs qui participent, selon votre propre métier, à la dynamique économique locale (en clair, ils peuvent sont peut-être vos clients potentiels) et vous bénéficiez d’un service de qualité qui vous fera découvrir d’autres manières de vous nourrir. Une conscience propre dans un corps sain.

 

Les-tomates-(varietes-americaines)_Roger-PHILLIPS

- C’est la seule « box » qui ne vous prend pas pour un pigeon

Le modèle économique des « Machin-box » qui vous envoient chaque mois des conneries (épicerie fine, produits de beauté, lingerie…) n’est qu’une déviance de celui des AMAP. Vous préférez que les produits de votre « box » soient sélectionnés par des agriculteurs compétents et responsables ou par de sympathiques et anonymes blogueurs?

 

- C’est un concept ancré depuis déjà longtemps au Japon

Il y a 50 ans, les Japonais s’inquiétaient de l’intensification de l’agriculture sur leur petit territoire, ils ont donc développé ces « Tekei » qui ont inspiré les AMAP. Ce pays affiche l’une des espérances de vie les plus longues au monde. Mais c’est peut-être une coïncidence.

 

- C’est un bon moyen de moins jeter

Une promo sur les 5 kilos de pommes de terre, une bonne opportunité de manger de la purée tous les jours! Et une semaine plus tard, vous vous retrouvez avec 4,5 kilos de patates à moitié germées, et vous réalisez que vous n’avez aucune notion des quantités. L’AMAP est là pour vous aider.

  Salades_Atelier-Nouvelles-Images

- Le marché, c’est chiant

C’est souvent une fois par semaine, c’est souvent le matin, c’est souvent la corvée. Faites-vous livrer, vous vivrez plus vieux.

 

- C’est le sens de l’Histoire

L’économie du pétrole s’est évertuée, depuis plus d’un demi-siècle, à concentrer les secteurs. Le producteur vend à une coopérative ou une grande enseigne sans pouvoir influencer le prix et le consommateur achète au prix fixé par ce même distributeur. Depuis, Internet et l’essor des différenciations de qualité (bio, commerce équitable…) on fait éclater cette concentration et l’heure est désormais à une offre locale et diversifiée. L’hypermarché, c’est tellement XXème siècle…

 

Site national des AMAP

 

source : http://www.topito.com/top-raisons-adherer-amap

 

Posté par blondevero à 17:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

08 octobre 2012

Non-violence éducative

"Le contraire de la violence éducative, ce n'est pas seulement l'absence de violence, c'est aussi, à mon avis, de répondre aux besoins des enfants. Or, parmi les besoins, il y a le respect (donc pas de violence physique ou verbale ou psychologique), mais aussi l'attention, la considération, la confiance, l'écoute, bref, une présence réelle auprès des enfants. Et une présence qui soit capable de dire Non ! quand c'est nécessaire. Si l'absence de violence physique et verbale ne s'accompagne pas de cette forme de présence, elle peut effectivement provoquer des réactions violentes chez les enfants, parce qu'en fait ce manque de présence, qui est en réalité un manque d'amour, est une forme de violence. Donc, si on prend l'expression "violence éducative" dans un sens trop limité, ce qui était dit sur le forum (que les parents qui ne pratiquent pas la violence éducative peuvent avoir des adolescents violents à cause d'une trop grande permissivité) n'est pas faux. Et pour ce qui est de la permissivité, si elle consiste à laisser faire n'importe quoi par négligence ou par impuissance, elle peut aussi aboutir à la violence. Les enfants ont besoin de confiance, mais aussi de présence et d'attention."

Olivier Maurel

auteur de :

olivier maurel fessée

 

Posté par blondevero à 17:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

09 août 2012

les harnais (de sécurité) pour enfants

C’est très franco-francais d’être choqué par un enfant en harnais (et je dis bien harnais, pas laisse). Côté détracteurs, ce sont toujours les mêmes arguments, qui m’énervent, et dont je voulais parler.

 

Définition

harnais, nom masculin
Sens 1 Ensemble des équipements utilisés pour les chevaux de trait ou de selle. Synonyme mors
Sens 2 Système servant à attacher quelque chose ou quelqu'un grâce à des sangles. Les personnes pratiquant l'escalade en utilisent.

Dans ce cas, il ne faut pas non plus parce que nos enfants pas des chevaux ... ;-)

Pour moi en plus, laisse et harnais c'est pas du tout comparable.
Laisse : autour du cou
harnais : système a plusieurs points qui se met sur le buste

Donc l'expression "harnais de sécurité" n'est pas un mot joli pour enrober la chose, mais bien ce que ca veut dire ...

 

« Ce ne sont pas des chiens »

Bravo, joli sens de l’observation. Vérifions rapidement quand même.

Les jeunes enfants marchent sur leurs 2 pieds, alors que les chiens, à  4 ou à 10 ans, sont toujours à 4 pattes.

Les jeunes enfants ont déjà pas mal de vocabulaire, alors que les chiens se limitent à « ouaf ouaf » et « grrrrr ».

Les chiens se contentent des mêmes croquettes et de la même pâtée toute l’année, alors que les jeunes enfants mangent varié et équilibré, 5 fruits et légumes par jour … euh … hum hum, finalement, sortis des pâtes et des bananes, pas sur que l’enfant mange plus varié que le chien. Mais on va dire qu’il ne va pas rester sur ce menu ad vitam.

Le chien fait ses besoins n’importe où, alors que le jeune enfant fait dans sa couche, ou dans le pot.

Le chien a l’œil vif, la truffe fraiche et le poil luisant. L’enfant a l’œil frondeur, la morve au nez et les cheveux en bataille :-)))

 

C’est dont un fait, les enfants ne sont pas des chiens !

 

Mais le chien, même très obéissant, a droit à sa laisse par sécurité, lui. On conçoit parfaitement d’utiliser un équipement de sécurité pour éviter qu’un chien (qui voit passer un chat par exemple) ne traverse inopinément et finisse écrasé, mais pas pour un enfant qui, comme chacun sait, n’est pas du tout – au grand jamais ! – attiré par un ballon qui passe…

Pour un enfant, à 3 ans, ca lui passe au dessus de la tête que certains adultes trouvent ca humiliant. Attendons l’adolescence pour qu’il trouve humiliant qu’on l’embrasse avant de le laisser devant l’entrée du lycée !

 

« Il suffit de tenir bien fermement la main » « Il suffit de bien leur expliquer »

Suffide. Yaka. Ben non, ca ne suffit pas toujours.

Ca prend 3 secondes à un enfant pour retirer sa main et courir devant, se barrer dans la foule, le métro, ou au pire, aller sur la route. Ou dans le lac autour duquel on se promène.
Alors on fait quoi ? On leur tient la main si fort qu’on leur écrase, qu’on leur fait mal ?

« Je leur expliquais, au besoin je punissais et ca suffisait »

Tu n’as jamais eu de problème jusque là. C’est bien. Mais j’ai envie de dire : méfies toi, ca ne veut pas dire que c’est gagné. Il y aura surement une première fois.

Il y  a des enfants avec qui l’explication (et la punition) peut suffire.
Mais pas tous, et même avec ceux là, ca peut changer.

L’ainé est un ange qui écoute et tient bien la main, mais le deuxième sera peut être un petit diable, et pourtant il aura été élevé pareil que l’aîné. Selon les enfants, il faut de la souplesse et s’adapter à chacun.

Y aussi des gamins qui supportent pas de donner la main, et qui crient dès qu’on essaie. Pour le coup, on se prend des regards bizarres.

 

Le harnais n’empêche pas de leur expliquer la sécurité, les dangers et pourquoi on a recours à cet outil.

Le harnais n’empêche pas de donner la main, c’est une sécurité supplémentaire, au cas où …

 

La mémoire des jeunes enfants est quand même … aléatoire. Ils peuvent dire qu’ils ont compris avec toute leur petite bonne volonté, et 5 minutes après, ils ont oublié, ils sont passés à autre chose.

A 3-4 ans, les enfants n’ont pas encore la notion du danger : les voitures, la foule, les personnes plus ou moins bien intentionnées …

 

«Les enfants qui courent partout  sont les enfants mal éduqués » « Ce sont des mères incompétentes pas foutues de se faire obéir »

Vision simpliste.

Ils traversent tous une période où ils testent un peu les limites, sont imprévisibles, n’en font qu’à leur tête.

Ca peut être aussi des enfants hyperactifs.

Ce sont des parents qui ont pris conscience de leurs limites, et qui ont opté pour cette solution pour la sécurité de leur enfant, pour la leur, et celles des autres. Quelles incompétentes ou irresponsables en effet …

 

« Le problème du harnais est principalement un problème lié aux parents, et non à l’enfant »

Leur seul « tord » est d’avoir conçu cet enfant.

Et quand on s’en est bien sorti avec 2 enfants mais que le troisième est complètement différent malgré la même éducation ? Où est la faute des parents ?
La faute serait de ne pas s’adapter au caractère différent de cet enfant.

 

 « Les parents ont tout tenté, et bien ils n’ont qu’à limiter les sorties »

Et rester cloitrés à la maison jusqu’à ce que le gamin ait 10 ans ?

Et comment l’enfant apprend s’il n’est pas en situation.
La théorie c’est bien beau, mais la pratique c’est mieux.

Les familles vont s’empêcher de vivre, de faire des sorties alors qu’une solution est possible ? C’est idiot.

 

« Il n’y a qu’à porter dans les bras ou en porte-bébé/écharpe »

C’est UNE solution.

Porter un enfant de 2-3 ans dans les bras pendant 2 heures le temps d’une brocante, très peu pour moi (et mon  dos qui a assez de problèmes comme ca !)
Il y a les systèmes de portage bien sur. Mais pour un enfant qui marche, être porté pendant 1 heure ou 2, ca peut être long, frustrant.
Un gamin de 13 kg ou plus en portage pendant 1 heure ou plus … les adultes aussi ont leurs limites.

 

« C’est une solution de facilité »

 Mettre un enfant qui court partout en poussette, pour moi, c’est plutôt ca la solution de facilité.
Il y a aussi  un âge ou ils ne veulent plus aller en poussette

 

Et quid des personnes de grande taille ? Quid de ceux qui ont des problèmes de dos ?

Je fais 1.70m et je suis déjà courbée quand je tiens la main de ma choupette (85 cm). Comment font ceux qui font 1.80m ou plus ? Ils sacrifient leurs dos ? Idem pour ceux qui ont des problèmes de dos ?

Déjà que ca doit pas être très agréable pour un enfant de se balader un bras en l’air pour tenir la main ….

 

Et les mamans de jumeaux, triplées, de fratries en bas âge, les  ass mat ?

Elles sortent plus ?

Ou alors elles sortent les enfants un par un ? Dans ce cas faut un autre adulte à la maison.

On peut aussi acheter des poussettes doubles ou triples, mais ce n’est pas donné, encombrant, et ca n’encourage pas les enfants à marcher.

 

« Il y a des mamans qui mettent un harnais quand elles vont faire les courses avec eux parce que sinon" ils sont intenables et n'écoutent pas" »

Et ?

Dans le cas des courses, passer la moitié de son temps à chercher son gamin qui s'enfuit dans les rayons, ca doit vite gaver.

On peut aussi ne pas les emmener en courses, c’est une autre solution. Mais parfois il n’y a pas le choix. Le harnais est un outil, une solution parmi d'autres.
Ne pas les emmener, c’est aussi de l’évitement.

 

« Qu’est-ce qu’elles ont dans la tête ces mères ? Ce sont des gogoles pour faire ca »

Mmhhh j’aime ….

Et bien elles ont en tête la sécurité de leur enfants, quoi d’autre ?

 

 

Le harnais laisse plus de libertés que la poussette ou un système de portage. Ils ont un petit rayon d’autonomie.

Ca permet aux enfants d'apprendre à marcher sans risquer de se luxer une clavicule ou au parent de se casser le dos.
Les enfants ne sont pas au pied de l’adulte avec interdiction de s’éloigner ou de bouger (ce qui est le cas de la poussette par contre) ! Au contraire, ca leur permet d’évoluer seul en limitant les risques.

C’est aussi une solution temporaire.

 

Mettre un harnais à un enfant, ce n’est pas le rabaisser au rang d’animal !

 

Comprenez moi bien, je ne diabolise pas la poussette ou les systèmes de portage.
Ils ont aussi leurs avantages et inconvénients.
Dans le cas d’un enfant qui commence a bien marcher, le harnais est un outil de transition adapté à certaines situations, circonstances.

Le harnais est un outil, une solution parmi d'autres.
Je trouve idiot de le condamner juste parce que « ca fait chien ».

Selon moi, le choix du harnais est, dans la majorité des cas, un choix responsable et réfléchi. La dernière solution. Pas le choix parfois.
Alors on peut rester sur ses positions «ca fait chien, humiliant etc » ou revoir ses idées pour le bien-être de la famille et de l’enfant.
Je ne crois pas que les parents en arrivent au harnais parce qu’ils en sont fans (genre « On le prévoit dans la liste de naissance ? en quelle couleur ? … »), Mais bien suite à une réflexion.

Il peut aussi avoir un effet dissuasif sur l’enfant.

J’imagine que les balades de certaines familles sont transformées suite à ce choix.

C’est facile de s’indigner quand on n’est pas VRAIMENT confronté au problème.

Par contre, il y a surement des parents qui en abusent, mais je pense que c’est marginal, et comme souvent, on va généraliser à partir de cette minorité.

 

Quand vous voyez un enfant en harnais, demandez-vous pourquoi il est en harnais plutôt que de juger directement les parents comme incompétents ou je ne sais quoi.

ca peut être un souci qui ne se voit pas de prime abord : un enfant hyperactif (c’est pas noté sur leur front), ca peut être un handicap du parent (problème de vision, de hanche ou genou qui empêche de courir …)

 

Et personne ne dit que si vous n’en mettez pas vous êtes inconscientes. Alors ne jugez pas en retour celles qui en utilisent.

 

Je file de ce pas humilier mon mari qui doit monter sur le toit pour ramoner, en lui faisant mettre son harnais de sécurité… ;-)

 

 

 

Posté par blondevero à 16:51 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : , ,

21 juillet 2012

Petit, mais grosse pollution

megot pollue eau

 

Il existe des petits cendriers de poches (et même des très jolis), si vraiment il n'y a pas de cendriers ou poubelles alentours ...

 

Posté par blondevero à 15:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

19 juillet 2012

Tryo "Greenwashing"

 

TRYO - GREENWASHING


 

Posté par blondevero à 15:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :